Il y a 13 ans jour pour jour, Sean Elliot réussissait un incroyable shoot à trois points qui permettait aux Spurs de mener 2-0 dans la finale de conférence Ouest face aux Blazers. Ce shoot rentré dans la légende des playoffs a été immortalisé et ce jour du 31 mai 1999 est devenu le “mémorial day miracle“. Pourquoi miracle ? pour deux raisons, d’abord le shoot (voir la vidéo) est exceptionnel. Sean Elliot résiste à l’interception d’un des meilleurs défenseurs de la ligue en la personne de Stacey Augmon.

La joie des Texans après la bombe à 3 points de Sean Elliot

Ensuite, les appuis du shooteur de San Antonio flirtent avec la ligne de touche. En y regardant de plus près, Elliot shoote sur la pointe des pieds, ses talons suspendus en l’air se trouvent juste au dessus de la ligne…

Puis, on se demande encore comment la grosse balle orange a échappé aux tentacules de Rasheed Wallace parti au contre. Enfin, la deuxième raison est que les Spurs reviennent de nulle part. Menés de 18 points, ils arrivent à grignoter leur retard jusqu’à passer devant grâce à ce shoot venu d’ailleurs à neuf secondes du terme. Ce coup de bambou, les Blazers ne s’en remettront jamais. Ils s’inclineront ensuite deux fois de suite dans leur salle, incapable de trouver des parades à la défense de fer des hommes de Popovich (les Blazers n’inscriront que 76 points (!) de moyenne par match sur la série).

Sean-Miracle-1999

On se demande encore comment le Sheed n’a pas touché la gonfle…

Les incontournables fans de la franchise texane ne pourront s’empêcher de voir des similitudes avec cette année. Comme cette saison, 99 était une année de lock-out, le Spurs affrontaient en finale de conférence une équipe de Portland jeune et talentueuse et comme en 99, ils mènent 2-0. Inutile de préciser que c’est cette même année que San-Antonio à remporté le premier de ses quatre titres de champion NBA…

Résumé de la finale de conférence Spurs – Blazers 1999 :