Certains sages rapportent souvent qu’on mesure la grandeur d’une personne une fois qu’elle est partie…. A lire, écouter et regarder les innombrables hommages de ces derniers jours rendus à Kobe Bryant, on ne peut que constater l’incroyable vide que laisse derrière lui l’ex star des Lakers.

Car Kobe était bien plus qu’un basketteur. Son aura dépassait largement le simple cadre du domaine sportif. Il suffit de voir les réactions venues d’à peu près tous les milieux pour se rendre compte de l’impact qu’il avait. Si la NBA et tout le monde du basketball pleure Kobe Bryant, la peine provoquée par sa tragique disparition a touché au delà des frontières de la grosse balle orange. Le monde du sport (Djokovic, Neymar…) , le milieu artistique ( Alicia Keys , Spike Lee..), la politique (Obama, Trump…), tous lui ont rendu des hommages appuyés.

Kobe Bryant
Recueillement devant le Staples Center

Pour le simple passionné de basket que je suis, la mort tragique de cette légende m’a touché beaucoup plus que je n’aurais pu l’imaginer. Cette impression d’avoir perdu un proche, pour ne pas dire un “pote” m’a quelque peu remué. J’ai attrapé le virus de la grosse balle orange vers la fin des 80′, en idolâtrant le duo Magic-Bird. J’ai aimé et j’aime voir les Lakers au top niveau. Alors quand la cité des anges a récupéré par le biais d’un trade la star des High school pendant la draft 1996, forcément l’excitation de le voir associé à Shaquille O’neal était bien présente. Passée la curiosité des débuts, j’ai vite délaissé ce joueur. Un talent hors norme certes, mais (beaucoup) trop égoïste, nombriliste, imitant de façon caricaturale son modèle, un certain Michael Jordan. Son égo démesuré a poussé l’équipe dirigeante à se séparer du Shaq et mettre fin ainsi à un des meilleurs duo de l’histoire.

Kobe Bryant
Avec le grand frère, Shaq

Vous l’aurez compris je n’ai pas aimé le Kobe floqué du numéro 8. Mais au début de la saison 2006, le quatrième meilleur marqueur de l’histoire décide de changer de numéro. Désormais il portera le 24. Et cette nouvelle version de l’arrière de L.A va complètement changer le regard que je portais sur lui. Le scoreur obnubilé par la feuille de stats est devenu un leader incontesté. Son éthique de travail, sa soif de victoires et de titres vont contaminer ses coéquipiers. Infatigable travailleur, capable de partir s’entraîner en pleine nuit après un mauvais match, ce “nouveau” Kobe a mûri. Tel son “mentor” Jordan, il a compris qu’il fallait faire confiance en ses coéquipiers pour tirer le meilleur de l’effectif de “son” équipe. Avec cette philosophie et avec l’aide de Pau Gasol, il remportera deux nouveaux titres NBA , portant à cinq son total de bagues de champions.

Kobe Bryant
Give me five !

Les dernières saisons seront moins glorieuses, le poids des années se faisant cruellement ressentir. On cru un moment à une fin anticipée de sa carrière avec cette vilaine blessure au tendon d’achille en avril 2013. Mais c’était une nouvelle fois mal connaître quel genre de joueur était Kobe Bryant. Impossible pour ce perfectionniste de laisser un événement ou quelqu’un d’autre que lui décider de la fin de sa carrière. Il travailla de nouveau très dur et fit son retour à la complétion l’année suivante. Pour son tout dernier match face au Jazz en 2016, la légende des Lakers ponctua de la plus belle belle des façons son départ définitif des parquets avec un incroyable match à 60 points

Quitter la scène sur un exploit, beaucoup en ont rêvé, Kobe l’a fait….

Mais Kobe Bryant, ce n’était pas uniquement les chiffres et les trophées. Si autant de monde a été touché directement et/ou indirectement par sa mort, c’est surtout parce qu’il avait cette faculté à inspirer énormément de personnes. Le goût de l’effort, ne jamais rien lâcher, se fixer des objectifs et se donner tous les moyens pour les atteindre. Cette mentalité et cette ligne de conduite qui lui a permis de devenir le joueur qu’il était, beaucoup, sportifs et autres, s’en sont inspirés et l’ont appliqué dans leur vie quotidienne. Pour une grande majorité, Kobe était un exemple, un véritable modèle. C’est en grande partie l’explication de cette émotion mondiale qu’a provoqué la disparition de celui qui s’était auto proclamé le Black Mamba.

Kobe Bryant
Kobe a passé la main à LeBron pour perpétuer la dynastie des Lakers

Le monde du sport vient de perdre un de ses héros et le vide que laisse derrière lui Kobe est abyssal. Sa famille, sa ville, la NBA, le sport, vont devoir digérer cette douloureuse disparition si brutale. Et il faudra continuer d’avancer, parce que c’est sûrement là la meilleure façon d’honorer Kobe Bryant. Réaliser ses rêves, ses objectifs, en se donnant tous les moyens pour y parvenir….

le clip hommage réalisé par la NBA