Il y a de ces exploits qui resteront à jamais graver dans les annales. Le sacre de Spud Webb au Slam Dunk Contest de 1986 en fait parti. Personne n’a oublié les envolés de ce lilliputien sorti de nulle part et quasiment inconnu du grand public de l’époque. Du haut de son mètre soixante dix, Spud Webb, rookie drafté à la 87ème place, va voler la vedette à son coéquipier et star incontestée en la personne de Dominique Wilkins. Au milieu des meilleurs voltigeurs des 80’s (parmi lesquels un certains T. Stansbury, le 43 des Pacers, tout à gauche sur la photo), le numéro 4 des Hawks va galvaniser la foule et stupéfier les all-stars présents, dont un certain Michael Jordan en tête de liste…

Spud Webb

Les 8 participants au SLC de 1986

Répondant du tac au tac aux moulins à vents ultra puissant de “Nique”, Spud Webb va se surpasser et obtenir par deux fois la note maximale de 50 pour ses dunks. Couronné au yeux et à la barbe des géants de la ligue, la puce vient de se faire un nom et rentre dans le même temps dans la légende des belles histoires du all-star game…

Le résumé du concours :