Comme attendu et sans aucune surprise, Stephen Curry a été élu MVP de la saison régulière pour la deuxième année consécutive. Le meneur des Warriors rejoint Magic Johnson et Steve Nash dans le clan très fermé des meneurs de jeu ayant remporté ce trophée en back to back. Plus fort encore, Curry devient le premier joueur de l’histoire à obtenir l’unanimité des votants, un exploit que même Jordan ou plus récemment LeBron James n’avaient “réussi”. Mais comment aurait il pu en être autrement, vu la façon et la manière avec laquelle la nouvelle star planétaire de la grosse balle orange a outrageusement dominé cette saison.

stephen curry mvp

L’extraterrestre vous salue bien

Avec des statistiques affolantes (30.1 points, 6.7 passes, 5.4 rebonds et 2.1 interceptions de moyenne par match) le tout avec une réussite insolente (50.4% aux shoots, 45.4 à trois points et 90.8 aux lancers francs), Curry a mené son équipe au record absolu de victoires (73) détrônant au passage la mythique formation des Chicago Bulls de 97. Et s’il fallait encore des preuves du gigantesque talent du jeune homme, le dernier match face à Portland a finit par laisser sans voix les derniers septiques. Tout juste revenu de blessure, Curry est allé arracher seul la victoire en prolongation dans le game 4 des 1/2 finales de conférence, en s’emparant du record de points inscrits (17) dans une “overtime“, saison régulière et playoffs confondus. Bien partis pour se qualifier une nouvelle fois en finale de conférence, le double MVP et sa bande n’ont désormais qu’un seul objectif en tête, conserver leur titre de champion et réaliser un joli doublé, ce qui propulserait encore un peu plus Curry dans l’histoire…

Un mix des plus belles actions de la saison de Curry :

 Ça valait bien un top 30 :