Le début des années 90 a été l’âge d’or du basket universitaire américain. Après les Runnin’ Rebels d’UNLV qui ont secoué le milieu de la NCAA durant deux saisons (90-91), une toute nouvelle équipe trusta le haut du panier médiatique, au point d’éclipser temporairement l’indétrônable NBA. Cette formation qui bouleversa les moeurs bien léchés du championnat universitaire, tous les passionnés s’en souviennent. Il s’agit de l’université de Michigan et son inoubliable Fab Five. A l’aube de la saison 1991-1992, toutes les attentions sont tournées vers la fac qui va démarrer l’année avec un cinq majeur inédit composé uniquement de freshman (joueur de première année) : Chris Webber, Jalen Rose, Juwan Howard, Jimmy King et Ray Jackson. Cinq stars des lycées qui se retrouvent sous le même maillot, forcément, tous les observateurs attendent impatiemment de voir ce que cela va donner sur le parquet. Ils ne vont pas être déçus… Les cinq minots vont électriser toutes les salles du championnat.

michigan-fab-five

Sûrement le meilleur cinq majeur freshman de l’histoire…

Pratiquant un basket « showtime », ils régalent chaque soir un public toujours plus nombreux à venir voir les nouveaux phénomènes. Dans le sillage de leur méga star Chris Webber, les Beatles (+1) de la NCAA imposent leur puissance et parviennent à se hisser jusqu’à la finale nationale. Un véritable exploit qui sera quelque peu gâché par la lourde défaite que leur infligera Duke (71-51). L’année suivante, le Fab Five, avec une étiquette de favori légitime, repart à la conquête du titre suprême.

Chris Webber Michigan

Chris Webber au dunk, toute langue dehors

Tout se passe comme prévu, Michigan se qualifie de nouveau pour la finale contre North Carolina. Mais alors que l’écart n’est que de deux petits points (71-73), Webber, déjà à la limite du marché, commet l’irréparable en demandant à 12 secondes du terme un temps mort que son équipe n’a plus … Une erreur aussi bête que cruelle qui crucifie sa formation (score finale 77-71). Ce sera le dernier match de ce Fabulous Five, puisque durant l’été, Webber, encore marqué par son énorme bourde, annonce qu’il décide de rejoindre les rangs de la NBA et ses alléchants billets verts…

michigan-fab-five

Le temps mort de la… mort

Même si l’épopée de ces cinqs joueurs unique ne sera finalement pas couronnée, elle n’en restera pas moins extraordinaire. Une chose est sûre, le Fab Five aura marqué son époque, sur et en dehors des parquets. Car il ne faut pas oublier que ce sont eux à qui l’on doit la mode des shorts longs et larges et celle des chaussettes basses. Un phénomène de mode qui dépassa le cadre même du basket et qui a inspiré toutes les stars actuelles de la NBA. Michigan est parvenu a devenir une « quasi » marque grâce aux exploits et à la mode vestimentaire instaurée par ses joueurs. En 2007, à l’occasion des 15 ans du Fab Five, Espn avait sorti un (court) documentaire retraçant le parcours de légende de ce cinq majeur hors du commun. Un bon prétexte pour le (re) découvrir quelques années après…

Le documentaire d’ESPN :

Chris Webber Michigan mix :