La NBA aime se trouver de nouvelles idoles. Créer le buzz est un art que la grande ligue US pratique à la perfection. Le dernier en date concerne Ricky Rubio. Chaque match de la nouvelle star des Minnesota Timberwolves est un évènement (j’exagère à peine..). Il faut dire que le jeune prodige espagnol est loin d’être desservi coté talent et expérience. A 21ans, le meneur de la sélection ibérique a déjà de belles années derrières lui. Plus jeune joueur de l’histoire du championnat espagnol, il fit ses débuts en ACB avec le club de Badalone en 2005, à l’âge de 14 ans (!).  Il passa cinq saisons avec la Juventus avant de rejoindre le grand Barça avec lequel il remporta l’Euroleague en 2010. Dans le même temps, il brille en sélection nationale et étoffe son palmarès de deux titres de champion d’Europe (2009 et 2011) et d’une médaille d’argent décrochée aux jeux Olympiques de Pékin en 2008.

Ricky Rubio

Le nouveau roi de la passe aveugle

Drafté en cinquième position en 2009, il ne rejoint les Wolves que cette saison, après avoir connu une dernière année délicate avec Barcelone où son temps de jeu et ses responsabilités semblaient diminuer. Finalement plongé dans le grand bain NBA, Rubio a tout de suite séduit le public, son coach et ses coéquipiers. Son sens exceptionnel du jeu et de la passe, sa vitesse et son goût pour le jeu rapide font merveille. Avec 11 points et 8,3 passes de moyenne (8ème NBA) , il a déjà réalisé cinq double double. Voici un résumé de ses débuts réussis :