Il l’a fait. Sur deux lancers francs inscrits à la dix huitième minute face à Minnesota, Kobe Bryant est devenu le troisième meilleur marqueur de l’histoire de la NBA, dépassant ainsi son maître, un certain Michael Jordan.

Kobe MJ

Et l’élève dépassa (numériquement) le maître…

Cette performance, l’arrière des Lakers y tenait sûrement plus que les autres. Rangé dans la même catégorie « super égo » que Jordan, on imagine la satisfaction et la fierté qu’a pu ressentir Kobe hier soir. Une sorte d’accomplissement personnel, même si il lui aura fallu 230 matchs de plus qu’au célébrè numéro 23 des Chicago Bulls pour atteindre ce score. L’heure n’est ni au débat ni à l’incontournable comparaison, bien que l’on sait pertinemment que le joueur de LA aime se comparer à son modèle. L’histoire retiendra (pour l’instant) que Kobe est monté sur la troisième marche du podium des scoreurs « all-time » et qu’il continue à écrire chaque jour un peu plus sa propre légende…

 

Les moments clés dans le scoring de la carrière de Kobe Bryant :