Frédéric Weis a décidé de dire stop. Usé par de longues saisons et des blessures à répétitions, le corps du gentil géant ne lui permet plus aujourd’hui de suivre la cadence, même celle de la Pro A… L’ex pivot de l’équipe de France met donc fin à une carrière riche de plusieurs titres (Champion de France 2000, Coupe Korac 2000 et 2001) et autres moments de gloire (médaille d’argent aux J.O d’Athènes) mais aussi ponctuée par quelques passages et autres moments dont il se serait bien passé.

Frédéric Weis

Sous les couleurs de l’équipe de France

Car même si le joueur avait du talent, il n’en restera pas moins la victime (préférée) de nombreux détracteurs. Drafté par les Knicks à la 15ème position (si, si) en 1999, Weis ne foulera pourtant jamais un parquet NBA. Son aura médiatique, il la doit malheureusement aux qualités surnaturelles d’un certain Vince Carter. Lors des J.O 2000, l’actuel joueur des Phoenix Suns réalisa un des plus incroyables dunks de l’histoire en passant par dessus les 2m17 du pivot des bleus. Une action entrée dans la légende.

Impossible d’oublier cette action…

Mais il serait trop facile de finir sur une mauvaise note, rappelons nous plutôt les perfs que réalisait le “grand” espoir du basket français lors de ses premières années au CSP. Une influence indéniable sur le jeu, une vrai présence au scoring, une année historique (triplé championnat-Coupe de France-Coupe Korac en 2000), on aurait juste aimé qu’il continue sur sa lancée et qu’il ne devienne pas un unique rempart défensif…

A lire : la nouvelle vie de Frédéric Weis, par Le monde

Frédéric Weis

MAJ : lire l’interview de Frédéric Weis dans streetpress du 24 septembre 2014