Il y a 15 ans, l’équipe de France remportait la médaille d’argent aux JO de Sydney

C’est l’un des plus beaux et des plus inattendus exploits de l’histoire du basket français. Il y a quinze ans, l’équipe de France de basket décrochait une magnifique médaille d’argent aux Jeux Olympiques de Sydney. Une performance aussi spectaculaire qu’inédite. Car après un Euro mi figue mi raisin à domicile un an plus tôt bien malin était celui qui aurait pu imaginer tel scénario douze mois plus tard. Surtout que les coéquipiers d’Antoine Rigaudeau connaissent un début de tournoi olympique plus que poussif, finissant les matchs de poules avec un bilan négatif (2v-3d) et obtenant leur qualification pour les quarts de finale uniquement grâce à un goal average favorable face aux chinois. On ne donnait alors pas cher des tricolores contre le Canada de Steve Nash.

Equipe de France Sydney 2000

Et Dioumassi éteignit Steve Nash

Mais dans le sillage d’un Makan Dioumassi, exceptionnel en défense sur la star canadienne (seulement 10 points et surtout 9 balles perdues pour Nash dans le match) les Bleus vont créer un premier exploit en s’imposant 68-63. En demi finale, les hommes de jean Pierre de Vincenzi affrontent l’Australie, portée par tout un peuple. Derrière un Laurent Sciarra en mode patron (16 points 7 passes) les français vont très vite prendre le large et ne seront jamais inquiétés par le pays hôte. Il s’imposent largement 76-52 , se garantissant dans le même temps une médaille d’argent et l’honneur d’affronter les USA en finale.

Equipe de France Sydney 2000

La joie des bleus après leur qualification pour la finale

N’ayant pas grand chose à perdre (hormis peut être de la fierté…) les Bleus abordent cette rencontre sereinement. Les américains, passés tout près de la correctionnelle face aux Lituaniens en demi-finale (85-83), commencent à dérouler leur basket, imposant leur physique et leur défense. Arrogants et sur de leur fait, les coéquipiers de Vince Carter conservent leur 10-15 points d’avance. Mais un vent de révolte tricolore se mis alors à à souffler. Risacher, Sciarra puis Rigaudeau commencent alors à faire mouche de loin. Et sur un énième shoot à trois points du « Roi », la France revient à quatre petits points (72-76) à moins de cinq minutes de la fin du match. Assez pour titiller les ricains qui recreuseront un petit écart pour finir par l’emporter de dix longueurs (85-75). Qu’importe, la médaille d’argent est là, acquise avec honneur et fierté, et l’exploit restera à jamais dans les mémoires…

Les meilleurs moments de Bleus lors de JO :


L’argent fait le bonheur par FFBB