Trente neuf ans que cela n’était pas arrivé. Trente neuf ans qu’un joueur tricolore n’avait pas fini à la première place des meilleurs marqueurs du championnat de France. Il aura fallu attendre (quasi) quatre décennies pour voir Edwin Jackson arracher ce titre lors de la dernière journée. En scorant la bagatelle de 44 points hier soir face à Roanne, l’arrière de l’ASVEL a connu une soirée plus que parfaite. Individuellement,  il s’est donc offert ce titre hautement symbolique et succède à Jacques Cachemire, sacré en 1975 sous les couleurs d’Antibes. Collectivement ensuite, puisque grâce à la victoire de son équipe (104-76) sur le parquet de Roanne, il qualifie sa formation pour les playoffs. Une vrai réussite pour un joueur au caractère bien trempé qui peut parfois déranger.

edwin jackson

Un des plus beaux jump-shoot de Pro A

N’ayant jamais caché ses ambitions et ses valeurs, le MVP français 2013 s’est toujours donné les moyens de ses ambitions. Travailleur acharné, ce proche de Tony Parker sait qu’il lui reste encore d’autres paliers à franchir s’il veut devenir le joueur qu’il s’est juré d’être un jour. Pour l’instant, place aux playoffs et à Limoges, adversaire du premier tour des phases finales, en attendant pourquoi pas un rappel en équipe de France dès cet été…

Un mix des plus belles actions d’Edwin Jackson avec l’ASVEL, saison 2013-2014 :