Je ne pouvais ne pas revenir le temps d’un court article sur le retrait du maillot de Ben Wallace par les Détroit Pistons. Un hommage amplement mérité pour un joueur atypique, capitaine et leader défensif d’une équipe de Détroit qui a imposé son jeu durant le début des années 2000 avec comme point d’orgue le titre de champion NBA en 2004. Coéquipier modèle, Big Ben, après des débuts timides dans la grande ligue va véritablement prendre une nouvelle dimension avec son transfert aux Pistons dans un échange comprenant Grant Hill. Doté d’un physique hors norme, le “petit” pivot (2m02) parvient à combler ses (grosses) lacunes offensives par une activité de tous les instants de l’autre coté du terrain.

Ben Wallace blocks Shaquille O'Neal

Même le gros Shaq a subi la loi de Big Ben

Meilleur rebondeur et contreur en 2002, il va connaître la gloire l’année suivante avec l’arrivée de Larry Brown aux manettes et le transfert à l’intersaison du bouillant Rasheed Wallace avec lequel il forme le meilleur duo d’intérieurs défensifs de toute la ligue. Le cinq majeur des Pistons composé des deux Wallace, de Billups, Hamilton et Prince va dominer la conférence Est pendant plusieurs années sans malheureusement parvenir à décrocher un nouveau titre de champion.

Ben Wallace

Maître du rebond lors des finales du titre de 2004

En 2006, il signe un (très) gros contrat avec les Bulls avec qui il ne jouera pourtant qu’une seule saison avant de rejoindre LeBron James aux Cavaliers. Sa signature deux ans plus tard de nouveau à Détroit ravi les fans de Motor city. Faisant office de grand frère, il tente de transmettre aux nouveaux Pistons sa rage et sons sens inné de la défense. Il met un terme à sa carrière de joueur à la fin de la saison 2012. Riche d’un titre de champion, de quatre trophées de meilleur défenseur, élu cinq fois dans le meilleur cinq défensif de l’année, Ben Wallace aura marqué de son empreinte la grand ligue US, prouvant qu’avec de la volonté, du travail et une abnégation contagieuse, il est toujours possible de s’imposer en NBA, même en étant (quasi) incapable de shooter à plus de deux mètres du panier…

Un magnifique mix de Big Ben sous les couleurs des Pistons :

La cérémonie de retrait de son maillot à Détroit :