En cette période estivale propice à une certaine accalmie coté actu basket, je vous propose de faire un bond de 16 ans en arrière et de revenir sur la fantastique finale de l’Eurobasket de 1995 que fut cette rencontre opposant la Yougoslavie à la Lituanie. Même si la guerre a malheureusement privé la Yougoslavie de plusieurs (très) grands noms, il n’en reste pas moins que la formation alignée pour cette euro 95 avait de quoi faire saliver… Divac, Danilovic, Djordjevic, Bodiroga, Savic pour ne citer qu’eux ont maîtrisé la compétition de bout en bout. Invaincus en poule (6-0), les hommes de Dušan Ivković éliminent nos bleus en 1/4 (104-86) avant de difficilement se dépatouiller de la défense Grec en 1/2 (60-52).

De leur coté, les lituaniens, portés par leur exceptionnel duo Sabonis-Marciulionis, n’ont rendu les armes que face aux Yougoslaves en poule avant de se défaire des Russes en quart et des redoutables Croates en demie. Place donc à la finale rêvée et attendue de tous. Le match va très vite atteindre des sommets. Les deux formations, rivalisant d’adresse, se répondent du tac au tac. Aux missiles longues distances de Djordjevic (9/12 au total), qui n’a jamais mieux porté son surnom “la main de Dieu”, Sarunas Marciulionis répond par des un-contre-un parfaitement exécutés. Les actions d’éclats se suivent. Danilovic écrase un énorme dunk, mais Sabonis fait encore mieux.

Yougoslavie

Sabas nous sort une action de génie dont lui seul à le secret. Hélas, le maladroit Einikis rate l’ immanquable et prive le géant Lituanien d’une passe décisive de légende (à 1mn40 sur a vidéo)… La tension aidant, le match va prendre des allures de mélodrame. Sabonis, s’énervant sur une faute non sifflée se voit infliger une technique lourde de conséquences puisque quelques minutes plus tard, le pivot lituanien récolte sa cinquième et dernière faute. Les litigieuses décisions arbitrales continueront de s’enchaîner, allant jusqu’à pousser les Lituaniens à refuser de continuer à jouer ! Inévitablement, ces décisions feront pencher la balance coté yougoslave, malgré l’énorme performance de Marciulionis (32 pts, 6rbs 6passes et MVP de l’Euro). Vainqueur 96-90 au final, la Yougoslavie est sacrée, et le match, malgré la fin de rencontre houleuse, restera dans les annales.

Le résumé de la finale :

Le match en entier :